Toilettage terre neuve.

terre neuve, toilettage terre neuve 

Comment toiletter son Terre Neuve ?

Le Terre neuve possède une fourrure dense avec un sous-poil important. Grâce à ce pelage, le chien est naturellement protégé par son étanchéité des intempéries et du froid. Ainsi, lorsque vous le mouillez à l’aide d’un jet d’eau par exemple, le sous-poil reste sec. C’est pratique pour le chien car il peut aller nager par tous les temps, par contre quand on veut le laver ça peut devenir problématique.
Pour le mouiller, rien ne vaut le shampoing ! En effet l’action mouillante du shampoing permet à l’eau de pénétrer au cœur du pelage. Il est préférable de faire 2 shampoings, et bien sur utiliser un shampoing spécialement adapté aux chiens. Privilégiez les gros conditionnements (5 litres) qui sont plus économiques sur le moyen terme. De plus, l’ensemble des shampoings se dilue 8 à 10 fois ; ce qui représente pour un bidon de 5 litres environ 25 lavages (5 x10/2 shampoings). Il existe du shampoing spécial poil noir qui donne de bons résultats et du spécial poil blanc (il est bleu) pour les terre neuve plus blancs que noirs (Cf. Vérone).
L’utilisation d’un « conditionneur » est souhaitable mais pas obligatoire. C’est l’équivalent de notre « après-shampoing ». Généralement avec ce type de produit, le poil est plus facile à brosser et a un meilleur rendu final.
Vous pouvez laver votre chien dans une baignoire… mais pour conserver l’intégrité de votre dos intacte, laver le chien à l’extérieur est préférable, de plus le terre neuve supporte très bien l’eau froide. Le mieux pour laver son terre neuve est de le placer légérement surélevé (table de toilettage basse, ou comme nous, empilement de palettes (+ ou – haut en fonction de la taille du chien) fixées et stabilisées par des vis aglo. Le fait de placer le chien en hauteur évite les projections d’eau « sale » et/ou de sable, de boue, de béton …et c’est plus confortable pour le dos.toilettage terre neuve, quand toiletter son terre neuve

L’idéal est de faire au moins 2 shampoings, le premier pour dégrossir et bien mouiller le chien et le deuxième pour le laver correctement, le but étant d’avoir une mousse bien blanche et abondante. (N’oubliez pas de bien diluer le shampoing et le conditionneur, sinon le rinçage va être difficile).
Une fois le chien bien rincé, vous laissez le chien s’ébrouer et là vous avez 2 options :

  • Le laisser sécher «tout seul», mais ça peut, à très court terme, générer des problèmes de peau et/ou de poils. En effet, il faudra à votre terre neuve de 12 à 24h pour sécher après un lavage.
  • Le sécher. Oubliez votre sèche-cheveux, il aura rendu l’âme avant que le chien ne soit sec et vous risquez de lui brûler le poil! Le mieux est d’utiliser un «pulseur» (ou souffleur). Cet appareil est quasi obligatoire pour tout propriétaire de terre neuve désirant avoir un chien bien entretenu et qui ne sent pas mauvais!

Le pulseur ne génère pas de chaleur (sauf la chaleur dégagée par le fonctionnement du/des moteur(s)) mais uniquement du vent. Ce souffle permet d’expulser l’eau emprisonnée au plus profond du poil. Le chien ne sèche pas grâce à l’action de la chaleur, mais par vaporisation de l’eau. En plus du séchage cela permet « d’aérer » le poil, mais aussi de dépoussiérer le chien lorsqu’il est sec, et ça remplace avantageusement une séance de brossage sans les inconvénients puisque aucun poil n’est arraché ou cassé et la fourrure prend un volume extraordinaire.

Attention n’utilisez pas le pulseur dans votre salon ! Vous risquez de voir l’ensemble de vos bibelots voler à travers la pièce, inonder le canapé et refaire la tapisserie avec du poil projeté. L’idéal étant dans la mesure du possible d’avoir une pièce dédiée (garage ?) ou le faire à l’extérieur le cas échéant.

Comment « pulser » son Terre Neuve ?

 Une fois propre et conditionné, le pulsage du terre neuve n’est que plus facile. L’avantage du pulseur est la désolidarisation du poils mort et son compactage en bouloches qui s’enlèveront facilement avec une simple étrille ou une brosse souple. Une fois le chien totalement sec (même le dessous des oreilles et du chien, c’est important) on passe un coup de brosse ou étrille sur l’intégralité du chien pour remettre le poils dans le « droit chemin ». Ceci fait, arrive l’étape du gros démélage des noeuds restant.

L’utilisation du pulseur est aisée. Une fois en route, on passe le bec souffleur au cœur du pelage du chien. Au début du séchage lorsque le chien est encore dégoulinant, vous pouvez pulser de façon anarchique, ça n’a pas d’importance, le but étant « d’essorer » le chien. Une fois cette étape réalisée, il vaut mieux pulser le chien en respectant le sens du poil de façon à éviter les « faux plis » disgracieux (faire la tête à rebrousse poils : c’est plus joli !). Cette phase de séchage dure, en fonction du pelage du chien et de votre dextérité, de 1 à 2 heures.

Comment brosser son Terre Neuve ?

Avec une brosse que Diable !

Une fois votre chien parfaitement séché (avec le pulseur), un simple coup de brosse suffit, voir un coup de peigne s’il persiste quelques nœuds ou bourres.

Là où ça se complique c’est lorsque vous avez négligé le beau pelage de votre terre neuve pendant quelques semaines (Comment ? Quelques mois ? Diantre !). Hormis le fait que vous avez une boule puante de 85 kg, le poil a « bouloché », formé des nœuds bref vous n’avez plus un terre neuve mais plutôt un chien disciple de Bob Marley et de ses célèbres dread locks !

Dans cette situation, s’offrent à vous 2 possibilités :

  •  Le toiletteur.
  •  La patience.

La solution du toiletteur n’est pas forcément la meilleure. En effet, au vu de l’état du chien et du travail à fournir pour rattraper les dégâts, il va soit :

– Vous proposer de raser le chien, purement et simplement… FUYEZ !

– Vous proposer de le garder x jours, ça va vous coûter extrêmement cher…c’est votre budget « chien » qui va orienter votre réponse…

Sinon, il vous reste la patience. Vous avez négligé votre chien ; à vous de faire pénitence !

Ce n’est pas compliqué, vous lavez le chien (en abusant de conditionneur), vous le séchez et là vous vous installez confortablement (le chien et vous) et c’est parti pour une longue séance de brossage…par contre un peu de matériel est nécessaire. Notamment, un peigne à lames coupantes (pas un nœud n’y résiste), 2 paires de ciseaux (1 cranté, 1 droit) pour couper les nœuds inaccessibles.

Attention lorsque vous tirez sur les nœuds, tenez la zone à sa base d’une main et enlevez le nœud de l’autre avec un peigne si c’est un petit nœud, avec le peigne à lames coupantes si c’est un gros, puis finir au peigne.

Quand couper un nœud  ?

On peut couper les nœuds sans hésitation lorsqu’ils sont dans les zones inaccessibles et/ou invisibles.

Par exemple :           

  • derrière et sous les oreilles.
  • sous le chien entre les pattes postérieures.

Lorsque le nœud est en zone visible, vous avez encore la possibilité de couper le nœud non pas à la base, mais dans la longueur de façon à pouvoir passer un peigne petit à petit en tirant doucement.

Pour éviter de se retrouver dans ce type de situation extrême, on ne peut que vous conseiller de brosser votre terre neuve régulièrement (une fois par semaine) et si vous êtes équipé, de le pulser tout aussi régulièrement et encore plus régulièrement en période de mue !

Comment enlever les noeuds de son terre neuve ?

 Pour défaire un noeud quelque soit sa taille ou sa forme le plus simple est d’utiliser un rateau à lames coupantes. L’utilisation de ce rateau est simple : on le plante dans le noeud (attention à la peau du chien !) et on tire doucement mais fermement (surtout ne pas oublier de tenir la base du noeud avant de tirer !!) Si le noeud est de taille importante, il faut simplement s’y prendre à plusieur fois.

Maintenant votre chien est propre pulsé, brossé et dénoué il ne reste plus qu’à lui faire une petite coupe.

 Comment couper les poils de son terre neuve ?

Il n’y a pas de recette miracle, et c’est surtout une affaire de gout personnel :

  • une même coupe n’ira pas à tous les types de terre neuve

  • une même coupe ne fera pas forcement l’hunaminité au sein de votre famille ou de votre cercle d’amis.

Donc le meilleur moyen de se faire une idée est de faire plusieur tests et trouver la couper qui lui va et lui convient le mieux.

Pour s’orienter plus clairement, il est preferable de reprendre le standard du terre neuve et de l’appliquer et l’adapter à son chien.

Dans tous les cas il est préférable d’utiliser une paire de ciseaux crantés, cela limitera toujours les bêtises.

….dans le sens du poils pour désepaissir et souligner les formes naturelles du chien.

 

Laisser un commentaire

Élevage de Terre-neuve Loire Rhône Alpes Auvergne | Terre Neuve Noir et Blanc |